1,2,3 Soju !

Je ne peux pas vous parler de la Corée et ces soirées folles, sans vous parler avant du Soju.

Qu’est-ce que le Soju ?

Le Soju est l’alcool de riz coréen. Il est souvent décrit comme une version plus sucrée de la vodka, plus claire et pure. Si mes délicates papilles apprécient le goût de la vodka pure, elles trouvent cependant que le Soju pur lui ressemble à de l’alcool éthylique. ^^ Pour ceux qui connaissent la Chine, ça m’a rappelé le Baiju en moins corsé tout de même.

Le Soju va apparaître  fin du XIII siècle pendant la guerre entre la Corée et la Mongolie. Les Mongoles connaissant la distillerie, vont transmettre leur savoir aux coréens. Les premières distilleries apparaîtront dans la ville de Kaesong et sont connues sous le nom d’Arak-Ju en référence à l’Arak alcool perse (les Mongoles tenant leur savoir-faire des perses, bref longue histoire).
Il est assez rare d’avoir du « vrai » Soju. En effet depuis le milieu des années 60 (suite à la restriction alimentaire), il est possible de dilué le Soju. Il est souvent diluer avec de l’alcool de pomme de terre, etc. Le gouvernement impose un degré d’alcool inférieur à 35% pour le Soju dilué. Il est souvent situé autour de 19.5 / 20%. Je vous entends déjà… Oh c’est pas si fort !! Attendez de voir comment ça se boit.
Selon les régions, il y a différentes sortes de Soju. Il est plus ou moins fort et plus ou moins dilué. Les publicités pour ces boissons sont souvent présentées par de jolies jeunes femmes dans tenues et position très… suggestives. Représenter une marque de Soju est un vrai tremplin pour les jeunes femmes en quête de paillettes.

 

Pour beaucoup de coréens, le Soju a des vertus thérapeutiques. Selon la marque et la distillation, certains sont meilleurs pour les maux de ventre, d’autres pour le cœur… Le Soju c’est bon pour la santé, yippee ki yay !
Et si vous avez peur de la gueule de bois, le Soju C1 est fait pour vous ! Il contient de l’asparagine, afin d’éviter d’être malade le lendemain. Ainsi vous pouvez boire sans modération, et finir comme beaucoup de coréens, ivres morts dans la rue en train de décuver ^^ Ahhh… mais quand vont-ils inventer un alcool qui ne nous rend pas ivres ?

Mode d’emploi du Soju

Pour commencer, il faut bien comprendre le concept suivant : il n’y a pas d’heures pour boire du Soju. Même s’il est plus volontiers consommé après le travail, il m’est arrivé de me voir offrir un verre de Soju à 9.00 du matin en sortie de boite. Bon petit déjeuner !! Et quand on vous offre du Soju… Et bien, on ne le refuse pas.

Comme tout bon coréen qui se respecte, mon patron m’a invité à boire mon premier verre de Soju. Pourquoi comme tout bon coréen ? C’était en fait un immonde traquenard destiné à évaluer mes capacités absorption. Malgré le jet lag… Aucune pitié !!! C’est une sorte de test initiatique à je ne sais quoi. Mes amis proches vous diront que, même si je suis très loin d’être alcoolique, je tiens particulièrement bien l’alcool. Et bien, le Soju a bien failli me mettre mon premier chaos. En plus d’être une boisson bien forte, il y a des règles en Corée. La politesse est très importante, et même avec vos amis proches certaines choses ne se font pas.

Ce soir-là, Oppa Sajangnim (frère-boss) et Oppa Ajusshi (frère-oncle, une longue histoire…) m’ont donc invité à boire et à manger. Un étrange manège a alors commencé. Nous avons commandé des shots (soit une bouteille d’1L de Soju avec des verres à shots). Sajangnim remplissait sans cesse le verre d’Ajusshi qui le lui remplissait directement  en retour, n’oubliant bien sure tous les deux pas de remplir le mien au passage. Venait alors un « koenbae » (traduisez pas tchin), et un cul sec. A peine le verre d’Ajusshi vide, Sajangnim lui reservait quasi instantanément du Soju et nous étions reparti pour un tour.
En Corée, cela s’appelle: la politesse. Ajhussi est plus âgé que Sajangnim (de 3 mois au passage), donc son verre ne doit jamais être vide. Pour montrer qu’Ajusshi respecte lui aussi Sajangnim, il lui remplit alors quasi instantanément son verre…

N’oublions pas que le Soju fait tout de même bien 19.5°, vous voyez où ça mène ? Tout droit au coma éthylique. Mais les coréens sont des malins et surtout bien résistants… A peine, la bouteille d’1L de Soju terminée, une seconde arrive, mais cette fois accompagnée de bière (à partir de ce moment-là, je vais arrêter de compter le nombre de verres que je bois). Voilà l’heure du Somec, comprenez un cocktail de bière et de Soju (Soju + Mecdjou = Somec). Au premier abord, cela peut paraitre peu engageant. C’est en réalité délicieux et bien traitre puisqu’il s’agit tout simplement d’un shot de Soju versé dans un verre de bière. En revanche, cela se boit bien plus doucement, même si au vu de la quantité cela ne changeait pas grand chose. J’ignore si c’est parce que je suis une femme ou non, mais on ne me laisse jamais préparer le Megdjou :'(
Voici une petite vidéo de préparation (désolé pour le son et le cadrage à la Antoine Daniel, mon état de sobriété était un poil dégradé). Sachez aussi que l’on peut faire quasi la même chose avec des baguettes. Je tacherais de vous le montrer.

Ces soirées, très arrosées sont très fréquentes en Corée. Si je les ai rétamés et ai réussi à prouver ma valeur en suivant mes Oppas sans tomber ivre morte, je souhaite éviter la cirrhose. Ce genre de petits dîners, se fait régulièrement avec les collègues (deux fois par semaine à mon bureau) et bien sure vous devez être en pleine forme pour bosser le lendemain. Il faut aussi être capable de regarder son patron en face le lendemain, après l’avoir vu dans état lamentable vomir 3 fois devant le restaurant…
Il faut aussi compter sur ses amis coréens. Alors là il n’y a pas spécialement de règles… Samedi soir, nous avons bu et manger de 21.00 à 23.30, et repris le matin devant un bon repas (une sorte de soupe bien épicée) de 8.00 à 10.00 (les coréens mangent un peu quand ils le veulent). Avec vos amis aussi, la politesse est de mise, le pire à mon sens est d’être le plus âgé.

Je vais désormais partagez mes secrets avec vous. Il existe des subterfuges, que j’ai mis en pratique ce fameux dimanche matin :

  • buvez beaucoup d’eau
  • allez souvent aux toilettes
  • au moment du « koenbae », tachez de bien cacher la totalité de votre verre avec votre main, faites semblant de boire et jeter discrètement votre shot.
  • si vous êtes trop observé, videz votre verre mais n’avalez pas. Prenez directement un verre d’eau à la suite (oh c’est trop fort), et recrachez tout doucement le Soju à l’intérieur. Oui c’est dégueulasse, mais moins que de décuver par terre en plein Séoul dans son vomi ! Et ça a le mérite de passer totalement inaperçu (pensez à faire semblant de le remplir de temps à autre). Pour vider mon verre moitié Soju / moitié eau, je l’emmène tout simplement aux toilettes. Si on vous demande pourquoi, prétextez vouloir vous laver les dents (ça paraîtra très naturel à n’importe quel moment du repas, c’est une manie coréenne dont je parlerais).
  • mangez, leur nourriture est faite pour absorber un tiers de ce que l’on consomme je pense.
  • vous ne voulez pas boire ? Il ne fallait pas accepté l’invitation. Sinon, accepté vous vaincu.

Qui dit Soju, dit aussi jeu. Pas besoin de grands discours, le maître en la matière, Mr Psy, nous a fait une petite vidéo afin de nous apprendre les divers jeux d’alcool coréens, mais aussi à tenir notre verre correctement. Et oui en Corée, il ne suffit pas de lever le coude… La politesse, je vous dis !!!

Conclusion

Avec cette façon de boire, on comprend tout de suite comment le Soju est devenu l’alcool le plus consommé au monde. De toute façon, c’est simple, il n’est pas rare de voir le soir des personnes décuver dans la rue ou arpenter les couloirs du métro comme une horde de zombis. Je sens souvent d’ailleurs, la douce odeur de l’alcool quand je prends le métro, peu importe l’heure.
Le Soju est une institution en Corée. A mon humble avis, le ministère de la santé serait bien fou en voyant les litres d’alcool qu’un coréen est capable d’ingurgiter une soirée. Je crois que les pires soirées étudiantes n’ont rien à enviées aux petites soirées Soju coréenne.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *