Le grand méchant MERS

Vous êtes plusieurs à m’avoir parlé du MERS et de la réaction des coréens face à la menace mortelle de la mort qui tue… On en parle ?
Je rappelle que je ne suis pas une pro, je tire mes sources de la presse, de l’OMS, de l’Institut Pasteur et de ce que je vois.

Le Mers c’est quoi ?

MERS-CoV (ou Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) est un virus provoquant en un symptôme de type pneumonie aiguë ainsi que des problèmes rénaux. Le MERS est plus mortifère, mais moins contagieux que le SRAS dont il est « le cousin ». Plus de 20 pays ont été touchés par le virus, et pour l’instant, il n’existe aucun vaccin ou traitement.
Ce qui est inquiétant avec la souche présente en Corée, c’est que le virus semble plus contagieux que de normal.

L’OMS indique que le Mers-CoV est « une souche particulière de coronavirus jamais encore identifiée chez l’homme » juqu’à très récemment, ce qui implique que peu d’informations sur sa transmission sont disponibles. Ce que l’on sait, c’est que les coronavirus provoquent des maladies « très diverses chez l’homme, allant du rhume banal au Sras ». Les scientifiques travaillant sur cette souche estiment que « le contact avec des dromadaires ou la consommation de produits issus de camélidés seraient à l’origine de la transmission du virus des animaux vers l’homme. » La plupart des infections, ces dernières années sont survenues en Arabie Saoudite et au Moyen-Orient.
Le premier patient coréen atteint revenait d’ailleurs d’un voyage d’affaire dans l’un de ces pays.

Plus de 20 pays ont été touchés par le virus. Selon le dernier bilan de l’OMS publié jeudi, 1 179 cas d’infection ont été confirmés au niveau mondial, dont au moins 442 mortels.

Comment est-ce arrivé en Corée ?

Début mai un homme de 68 ans est revenu d’un voyage d’affaires au Bahreïn. À son retour, il présente de la fièvre et de la toux. Il se rend plusieurs fois à l’hôpital et est renvoyé plusieurs fois chez lui dans un premier temps (soigné par sa femme qui l’attrapera également).
Il est ensuite hospitalisé le 15 mai devant l’absence d’amélioration des symptômes. Ce n’est que le 20 mai que le diagnostic de MERS-CoV est porté. Depuis, c’est une avalanche de cas qui est rapportée chaque jour par les autorités sanitaires : la femme de ce patient, son voisin de lit, un enfant de son voisin de lit, 5 soignants, 10 patients hospitalisés dans le même service… Il faut savoir que la majorité des malades actuels ont été en contact direct avec le premier patient et que ce dernier et sa femme s’en sont sortis.

Différentes hypothèses ont été proposées pour expliquer cette épidémie : l’absence de prise en compte de la nécessité d’isolement respiratoire bien sûr (en particulier pour un patient venant d’une région endémique pour le MERS CoV), l’absence de précautions des soignants puisque des cas ont été signalés dans tout le service d’hospitalisation… Et oui, un médecin contaminé, contamine lui-même d’autres patients et ainsi de suite… Il y a aussi l’utilisation d’aérosols pour traiter les patients (ce qui avait déjà contribué à diffuser le SRAS en 2003), une intubation un peu systématique des patients et un transfert en réanimation… Mais là, je ne peux pas vous dire ou est le souci hein, je ne suis pas médecin.
De plus, la culture coréenne veut que la famille ou les amis viennent restent au chevet des malades, ce qui n’aide pas forcément. C’est super bien, hein, mais la partie qui arrive va vous éclairer sur ce point.

Les autorités et les coréens

Pour ma part, le plus gros problème vient des autorités sanitaires, voir des autorités tout court. En effet, nous n’avons reçu aucune consigne jusqu’à ce jour a part : évitez les dromadaires. Comme chacun le sait, sont ultras fréquents en Corée, je demande d’ailleurs souvent a mon voisin de me prêter le sien. Mais bon en Corée il n’y a pas de cancers, d’alcoolisme (1ere boisson au monde : le soju), de mal-être… Yippeeki yay pauvre

Je disais donc aucune recommandation, aucune précaution. L’épidémie s’étant rependu via les « hôpitaux », beaucoup des coréens ne veulent plus y mettre les pieds. J’ai attrapé un petit rhume à cause de la clim, on m’a interdit de mettre les pieds à l’hôpital.
Ce qui fait que beaucoup de gens malades sont dans les premières semaines restes chez eux, arf… 
Pris en charge par leurs proches, ils les ont contaminés… Je ne vous fais pas un dessin. Ce qui est marrant, car je suis sure qu’en France l’effet serait inverse, avec des cabinets pleins au moindre micro rhume.

La population a selon moi cependant eu de très bons réflexes, comme le port des masques, éviter de sortir… Bon, ils ne se lavent pas beaucoup les mains (moins culturel contrairement aux dents, ahahah) mais il y a néanmoins une pénurie de gels hydroalcooliques et aussi de masques. Il reste des choses un peu curieuses comme manger dans le même plat, mais pour une population a qui on ne dit rien, je les trouve vraiment pas mal éduqué sur certains points.

Grosso-modo on s’est tous beaucoup moqué de notre ministre qui avait commandé trop de vaccins pour le H5N1 et demandé aux gens de se laver les mains… Mais au final, nous avions limité la propagation et nous étions au courant de ce que nous devions faire. Ceci n’étant pas le cas en Corée, cela laisse le champ a de nombreuses rumeurs : « si tu fais plus d’1m82 tu ne peux ps l’attraper », « si tu es a moins de 2 metre de quelqu’un contamine tu l’attrapes c’est sure », « tel endroit est dangereux »…
Notre charmante présidente coréenne, qui a perdu 6 points dans les sondages en une semaine, a hier fait un discours en demandant : aux ministres de ne pas réagir de manière excessive, en précisant que tout était parfaitement sous contrôle, qu’il s’agissait d’une maladie facilement guérissable (Ahahahah) et elle a demandé aux citoyens de ne « pas réagir avec excès pour ne pas impacter l’économie.« 
Autant vous dire qu’elle va continuer à se mettre tout le monde a dos, nous qui nous réveillons avec 13 nouveaux malades en une journée soit 108 cas juges préoccupants, 2 nouveaux décès (les personnes décédés sont majoritairement des personnes âgées) et plus de 2000 personnes en quarantaine…
Je lui rappelle d’ailleurs qu’il n’existe ni vaccin ni traitement pour cette maladie, dont le taux de mortalité est de 40,7%…
Sans oublier que l’on a peu d’informations sur sa transmission, et que la souche présente en Corée semble être bien plus contagieuse que les précédentes… Ce n’est pas moi qui le dis, mais l’OMS, l’Institut Pasteur… Et dites vous bien que si je suis capable de trouver les informations, un coréen de 3 ans est capable d’y avoir accès en 2 secondes, parfait stalker qu’ils sont.

Le gouvernement a néanmoins fermé 2000 établissements scolaires. La majorité se trouvant dans le secteur où je travaille. Cela a été valable uniquement 2 ou 3 jours alors qu’il y a plus de malades aujourd’hui…Pourquoi fermer ? On ne sait pas. Ma collègue concernée par la fermeture de l’école parle d’un effet d’annonce. Hier ils ont enfin commencé l’inspection du métro, c’est déjà pas mal.

En bref, si les coréens sont inquiets, ils réagissent avec beaucoup de calme ce qui ne m’étonne pas d’eux.

Les précautions.

En bon français, nous avons reçu des consignes de la part de notre ambassade. Je me suis mise au masque que je porte surtout dans les lieux où il y a beaucoup de gens : métro… Je me lave aussi sans cesse les mains. Pour le reste, je continue ma vie normalement. Comme je vous disais, je tousse un peu, mais je connais le responsable : la clim. En revanche si j’ai le moindre doute ou ne serait-ce qu’un peu de fièvre, j’irais sans hésitation consulter.

Conclusion
Il est intéressant de constater les questions que cette épidémie soulève dans la société coréenne. Après le fiasco du Sewol, les autorités montrent à nouveau leur incompétences et beaucoup de coréens commencent réellement à être en colère. 
Le plus ennuyeux est la perte de confiance massive des coréens envers les hôpitaux. Tous mes amis coréens sans exception ne veulent plus y mettre les pieds. 

S’il ne faut pas paniquer, il faut néanmoins prendre ses précautions. Si j’avais prévu de voyager en Corée, je n’annulerais pas mon billet pour autant mais je ferais attention. Pour ceux qui cherche un pays 100% safe, je leur rappelle quand même qu’un fou taré vit pas très loin au-dessus et qu’il a potentiellement l’arme atomique. Bref, on se détend et on se prend un petit Lexomil s’il faut. Si je meurs dans 15 jours, je retire ce que je viens de vous dire, ne venez pas. Yippeeki yay, blablabla, on connaît la suite…

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *