Le coiffeur

C’est parti pour le mode girly !
Un article qui sort de l’ordinaire, mais sérieusement d’une importance capilaire /Bouuuuh le jeu de mot de m***/.

 

L’annecdote

Trouver un bon coiffeur à Séoul, n’est pas chose compliquée ; trouver un coiffeur qui parle anglais est une mission ; un coiffeur qui fait ce que vous voulez en est une autre… Ça vous fait marrer ? Allez, je vous raconte…

 

Il y a deux ans, je me rends chez mon coiffeur habituel et lui demande une couleur chocolat. Oui, je sais, super original… Je m’assois tranquillou, il m’applique ma couleur comme d’habitude, nous rigolons… Rien d’étrange a l’horizon. Hop, il est l’heure de passer au bac et la Je me retrouve blonde. Lui super content, moi légèrement inquiète.

Premier reflex : ne pouvant communiquer avec lui, j’appelle mon pote à la rescousse, qui se marre bien au passage. Il discute avec lui gentiment et la surprise, il avait bien prévu de me faire blonde avec des reflets verts parce que selon lui, je serais « plus jolie’.
Nous lui expliquons donc avec amabilité que je n’ai jamais demande ça, ce qu’il entend, mais il s’en fiche royalement. PUISQU’ON VOUS DIT QUE JE SUIS MIEUX ?! Je n’ai bien sûr pas payé (mais avec de grosses difficultés).
Je ne vous raconte pas la tête de mes collègues le lendemain. J’avais en plus un meeting important, j’ai cru que mon patron allait faire une crise cardiaque. Je suis restée 2 semaines avec mon bonnet vissé sur la tête.
Je sens que vous voulez voir…

 

J’avoue que ce n’était pas si mal, mais je n’étais pas prête étant une vraie brune. Je m’y suis faite, j’ai même finalement beaucoup aimé. Le problème était plus une question de choix… À l’époque, la mode était au cheveu blond avec des reflets verts. Je n’imagine pas la tête de mon employeur si mon coiffeur était allé au bout de son idée.
C’est un souci apparemment récurrent. J’ai pas mal d’amies qui ont fini avec des styles complétement opposés à leur demande initiale. Si ce n’est pas très grave quand on est étudiant, ça peut être assez gênant pour le travail. De par notre statut d’étranger certain ont tendance à nous voir comme des poupées et n’auront que faire de votre avis. Une de mes amies s’est ainsi retrouvée avec 30 cm de cheveux en moins. Si une couleur peut être relativement assez vite rattrapée. Là, il lui aura fallu un peu plus de temps et de patience.

 

 

Soonsiki Hair

Recommande sur le site des francophones en Corée, j’y suis donc allée, on m’avait recommande Dean.

Le salon est magnifique et se situe à Hapjeong, a 5 minutes a pied du métro. La prise en charge est super : le lieu est très beau, le personnel poli et leurs gaufres sont a tombes. On vous proposera régulièrement collations et des boissons..
Le salon est très moderne : le bac, par exemple, est un réel plaisir. Les fauteuils s’allongent, votre tête est soutenue, on se sent comme dans un salon de massage.

Ils ont un Color Bar très impressionnant : vous pouvez faire tout ce que vous voulez. L’avantage de Dean est qu’il connaît parfaitement les cheveux européens, plus fragiles que ceux des coréens.
J’ai eu pour ma part deux décolorations sans aucun souci. J’ai eu à remplir une fiche sur « l’histoire de mes cheveux » et ce que je fais au quotidien ( nombre de shampoing, lisseur, essence…). Selon vos réponses et son observation, il adaptera au besoin.
Dean m’a parfaitement conseillé, je voulais faire quelque chose de rose (ouais, je sais). Il m’a expliqué clairement pourquoi cela ne tiendrait pas, comment entretenir le gris silver qu’il a choisis… Car oui au-delà du simple coiffeur, il a une réelle expertise du visagisme. Si vous voulez une magnifaik transformation sans vous faire bousiller les cheveux : c’est là où il faut aller.

Dean est un vrai maniaque, estimant que ma couleur ne prenait pas assez, mais qu’il fallait a mon cuir chevelu du repos : il m’a demande de revenir. Toujours de très bonne humeur, il est très avare de blagues.

Je vous invite a checker la page facebook de Dean et celle de Soonsiki si vous voullez consulter leur travail.

Le seul point négatif pour moi, est l’odeur du salon : trop parfume ce qui en devient parfois entêtant.
Le prix est accessible, mais pas donne, je m’explique… Vous serez en moyenne 15 à 20 % plus chers qu’un salon ordinaire, en revanche la qualité et le service sont là. Vous serez sure du résultat et de garder votre chevelure intacte, ce qui est rare en Corée. 

 

 

 

Adresse : 33 Yanghwa-ro 6-gil, Mapo-gu, Seoul
Métro : Hapjeong sortie 5, ligne 2 et 6
Vous pouvez les contacter sans soucis via facebook , leur site ou par téléphone (si vous parlez coréen) au :  02-326-5981

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *